Harry Potter, mon amour

J’ai réservé une catégorie entière du blog à Harry Potter, mais je n’ai pas encore publié d’article à ce sujet ! Je pense que c’est surtout parce que je ne sais pas par où commencer, mais je vais essayer.

Un amour de jeunesse…

Quand j’avais sept ans (presque huit), ma mère a voulu m’occuper pendant l’été et m’a offert les quatre premiers tomes d’Harry Potter. J’étais déjà une grande lectrice, et en tant que fille unique, c’était l’activité parfaite : je les ai terminés en deux semaines ! Je lisais toute la journée, je me souviens même de ma petite cousine qui voulait jouer au docteur (je détestais ça) et de moi qui répondait « non, je suis en train de lire ! » (oui, j’étais déjà très sociable à l’époque). Ca a vraiment été un coup de foudre, je ne pouvais plus m’en passer : c’était la plus belle chose qui me soit arrivée !

love

Anecdote : je n’avais pas encore vu les films, et je ne parlais pas anglais, je prononçais donc « Ron » comme « Rond ». J’étais absolument convaincue d’avoir raison (et je ne voudrais pas dire, mais dans les premiers jeux vidéo HP pour PS2, le narrateur prononce son nom de la même façon !) (mais oui, c’est la honte).

C’est à cette époque qu’a commencé l’obsession, et mon entrée dans la fandom (même si je ne le savais pas encore) : je relisais les livres, je regardais les premiers DVD encore et encore, je faisais le tour des bonus et des quizz… En grandissant, j’ai eu accès aux magazines sur Harry Potter (j’ai trois classeurs Harry Potter, remplis d’articles que j’ai découpé sur le sujet), des cahiers, des crayons (j’ai utilisé le même stylo plume pendant 5 ans, même s’il fuyait en permanence vers la fin).

IMG_2778.JPG

… Et d’adolescence…

Quand les nouveaux livres sortaient, c’était l’excitation, il fallait aller le plus vite possible à la librairie pour l’acheter ! Pour les films, c’était un peu différent : mes parents n’aimaient pas aller au cinéma, on devait donc toujours attendre plusieurs semaines avant d’y aller pour qu’il y ait moins de monde… Et puis, les objets dérivés sont sortis : the Noble Collection était le site parfait pour quelqu’un comme moi. Mon plus beau cadeau est probablement mon Nimbus 2000, taille réelle, en édition limitée ! Il prend toute la place dans ma chambre, mais c’est le joyau de ma collection ! J’ai également un Retourneur de temps, mais il s’est cassé, j’espère pouvoir le réparer…

time anyone turner classes

… Qui dure encore !

J’ai lu plus d’une dizaine de fois chaque livre, je connais les dialogues des films par cœur, j’avais un compte dans chaque maison sur Pottermore (Ma maison est Poufsouffle!) … Je suis une Potterhead, et j’en suis fière !

harry potter

C’est probablement une des premières choses que les gens apprennent sur moi, ça me définit ; ça n’a pas forcément été toujours facile : j’ai rencontré (IRL) peu de gens aussi fans que moi, et, quand on est au collège ou au lycée, on peut facilement être la cible des moqueries, mais je suis fière de n’avoir jamais tenté de cacher ma passion pour éviter ça ! C’était trop important pour à mes yeux, je me fichais de ce qu’on pouvait dire de moi.

Je suis fière de dire que j’ai pleuré au générique de début, en allant voir le tout dernier film en avant-première, parce que je savais que c’était la dernière fois que je vivais ça (et puis j’ai vu la bande annonce des Animaux Fantastiques, et j’ai encore pleuré, parce que JK Rowling m’a fait ressentir cette excitation une fois de plus). Je suis fan de beaucoup de choses, mais rien ne m’a marqué comme Harry Potter !

On a été aux studios Harry Potter à Londres et c’était parfait: on était fatigués et on avait mal aux pieds mais ça n’avait pas d’importance, parce qu’on était dans le plus bel endroit du monde! Le lieu idyllique pour les fans d’Harry Potter <3

Et maintenant?

Et puis, le 31 juillet, Harry Potter et l’enfant maudit est sorti. Evidemment, aucune librairie n’ouvre le dimanche à Düsseldorf, donc je l’avais réservé pour le lundi. Mais, à quelques jours de la date, j’ai eu une révélation : il y a un aéroport à Düsseldorf ! J’ai donc réussi à réserver le livre pour l’avoir le dimanche. J’avais les larmes aux yeux en y pensant la semaine avant la sortie, mais je pensais réussir à me contrôler… J’avais tort. Je me suis à pleurer devant la vendeuse quand elle a sorti le livre du sac, c’était hyper émouvant pour moi… J’ai lu le livre dans la matinée, et j’en rêve encore depuis ! C’était absolument génial, et j’ai encore du mal à croire que c’est réel…

Quand je suis allée voir Les Animaux Fantastiques, et que le logo Warner est apparu à l’écran, je n’ai pas pu retenir mes larmes (encore une fois). J’ai adoré le film, qui montrait vraiment l’étendue et la magie de cet univers. Comme de nombreux fans, je n’avais pas vraiment besoin d’une suite comme The Cursed Child, mais plutôt d’informations sur l’univers étendu, l’histoire de la magie, des personnages secondaires… Et c’est ce que l’on va avoir avec ces films! C’est pour ça que je suis très excitée à l’idée des prochains films, qui vont relater la jeunesse de Dumbledore et son histoire familiale. 

Je me rends compte maintenant que je n’ai pas réussi à exprimer un centième de ce que je ressens dans cet article…

Merci, JKR, pour toute cette magie <3

Vous pourriez aussi aimer...

  • C’est tellement beau de voir une telle passion chez quelqu’un *-* Même si j’ai adoré Harry Potter, je ne peux pas dire que mon amour pour cette saga soit à une tel point. Nénamoins, j’ai une amie qui une fois par an (toujours à Noël) reregarde toooouuuus les films Harry Potter en anglais ! Et je crois que chaque été elle relit tooooouuuus les livres ^.^ C’est ça l’amour je crois 😉

  • Ta passion pour Harry Potter égale celle que j’ai toujours eu pour Buffy The Vampire Slayer ! 😉 Même si plus je relis les livres de J.K Rowling, plus j’ai l’impression de devenir accro ! 😉

  • Pingback: Hufflepuff pride – Living the Fandom Life()