Un an à Paris… Comment survivre?

Note: au départ, je souhaitais appeler cet article « Paris: de la haine à l’amour » : j’admets que le terme est un peu exagéré mais « de l’indifférence à l’appréciation n’est pas un titre très vendeur (et puis ça fait une petite référence à Roméo et Juliette) ! Bref, passons. 

Continue Reading

Addict aux séries… Et je ne me soigne pas!

Je l’admets volontiers, je suis accro aux séries. Avant d’être étudiante, je n’en regardais pas beaucoup (en termes de quantité, je regardais toujours les mêmes en boucle).

J’ai commencé avec les séries de Disney Channel (je n’ai pas de honte à avouer que j’ai pleuré  devant le dernier épisode d’Hannah Montana ou que je ne ratais pas un épisode des Sorciers de Waverly Place).

C’était le bon temps…

Et j’en regardais aussi en famille : Grey’s Anatomy, Desperate Housewives, Kaamelott (♥)… Et je connaissais Friends par cœur !

Continue Reading

6 mois à Londres : le bilan

J’avais prévu de mettre sérieusement au blog en janvier, mais cela a coïncidé avec mon départ pour Londres ; seulement, je ne m’attendais pas à être si occupée, je n’ai même pas ouvert WordPress pendant la durée de mon séjour.

Avant le départ pour Londres

J’avais fait un stage de 6 mois en Allemagne, et j’ai enchainé avec un autre stage dans la même entreprise, mais cette fois dans l’agence londonienne. Lorsque j’étais à Düsseldorf, je suis restée seule chez moi la plupart du temps, je n’avais pas essayé de sortir et de rencontrer du monde ; résultat, j’avais l’impression d’avoir perdu mon temps et de ne pas avoir assez profité d’être à l’étranger.

Quand j’ai su que j’allais partir à Londres, j’étais sur un petit nuage,

j’avais vraiment du mal à y croire : et j’ai décidé que je voulais en profiter à fond, d’avoir le plus d’expériences possible, et de rencontrer de nouvelles personnes si je le pouvais.

J’ai donc commencé à faire une liste de tout ce que je voulais faire, téléchargé des applications, me suis inscrite à des newsletters comme Time Out et Londonist pour être au courant des actualités, j’ai rejoint le groupe des nerdfighters londoniens et je me suis inscrite sur Meetup.

Si vous ne connaissez pas Meetup

« Meetup rassemble des personnes dans des milliers de villes afin qu’elles fassent ensemble ce qu’elles aiment. »

Pour faire simple : vous vous inscrivez sur le site, vous choisissez la ville dans laquelle vous êtes, et vous sélectionnez vos centres d’intérêt : l’application vous propose ensuite des groupes correspondant à cela. N’importe qui peut créer un groupe Meetup : un club de randonnée, de langues, de lecture, etc.

Pour ma part, j’avais choisi plusieurs groupes de science-fiction, fantasy, Doctor Who… Je pensais aller à plusieurs meetups et voir quel groupe me correspondait le mieux. Evidemment, c’était un gros challenge pour moi qui suis de nature timide et introvertie ; mais le jour du premier meetup, deux semaines après mon arrivée, j’ai pris mon courage à deux mains pour y aller et tenter de rencontrer du monde. Je me rappelle encore du temps qu’il m’a fallu pour me convaincre d’y aller…

Une fois arrivée au pub, j’ai encore failli faire demi-tour : il y avait beaucoup de monde, de 20 à 70 ans, je ne savais pas à qui m’adresser… Et puis l’un d’eux s’est approché de moi et m’a dit « Tu as l’air perdue ! ». J’ai hésité à lui dire que non, que j’allais partir, mais étrangement, j’ai été courageuse et je suis restée. C’est probablement la meilleure décision que j’ai faite en longtemps !

Du vrai bonheur

Rencontrer ces gens, rejoindre ce groupe a totalement changé mon expérience londonienne : je n’ai même pas eu besoin d’aller à d’autres événements Meetup, car j’ai su dès le premier soir qu’ils étaient ceux qui me fallait.

Grace à ce groupe, j’ai vécu des aventures inoubliables : des soirées théâtre/comédie musicales, des rendez-vous au pub toutes les deux semaines avec un quiz sci-fi (je ne connaissais jamais les références mais ce n’est pas grave), beaucoup de brunchs, des weekends à Canterbury, York et Cardiff ; des escape rooms, une première expérience de LARPING, mais surtout des amis que je n’oublierai pas. J’ai enfin rencontré des gens qui partagent mes centres d’intérêt, qui ne me jugeront pas pour mon tatouage Harry Potter, et qui sont aussi excités que moi (et même souvent plus que moi) par le nouvel épisode de Doctor Who.

Une ville inoubliable

Je savais que la ville allait me plaire avant même d’y être, j’y avais été deux fois en vacances, mais j’appréhendais de vivre dans une ville aussi grande. Mais elle a été magique, du début à la fin: toujours pleine de vie, impressionnante, magnifique… Je suis tombée amoureuse de la ville et je ne m’en lasse pas! Chaque quartier est unique et intéressant, il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir; oui, tout est cher mais ça en vaut la peine!

Mes expériences

  • Studios Harry Potter
  • Doctor Who Experience et Cardiff
  • York
  • Canterbury
  • Oxford
  • MCM ComicCon
  • Des endroits immanquables comme le SkyGarden, Camden ou Shoreditch
  • Des musées et expos
  • Mais aussi des pièces de théâtre et des comédies musicales
  • Beaucoup, beaucoup de brunchs et de restos….

Articles à suivre…

😍

A post shared by Camille (@camille.lesenne) on

Bilan de Londres

Je suis rentrée de Londres avec une liste de suggestions de livres/séries/films que je n’aurais jamais le temps de terminer, des souvenirs plein la tête et quelques kilos supplémentaires, mais que voulez-vous, je ne peux pas résister des bons Eggs Benedict.

J’ai réussi à faire la plupart des choses que j’avais prévu, et plus encore ! Plus de détails dans un prochain article…

Je n’ai jamais été aussi heureuse que pendant ces 6 mois à Londres, je m’étais habituée à être déprimée et je croyais qu’il s’agissait d’un état normal… Eh non ! En Angleterre, j’ai commencé à devenir celle que je voulais être : celle qui saute d’excitation et de joie pour tout et pour rien, qui sourit dans la rue juste parce qu’elle est heureuse d’être là, qui s’ouvre aux autres et qui tente de nouvelles choses… Ça a été un déchirement de rentrer, et je n’attends qu’une seule chose, c’est de repartir, au moins pour quelques weekends… Londres a été un miracle, la ville était magnifique, il y a toujours quelque chose qui se passe, on ne peut pas s’ennuyer!

Et vous, que pensez vous de Londres? y a-t-il un endroit qui vous fait le même effet ?

London, baby 🇬🇧

A post shared by Camille (@camille.lesenne) on

 

Continue Reading

Je suis fière d’être Poufsouffle… Et vous devriez l’être aussi!

hufflepuff-header

Comme vous le savez sûrement, je suis une fervente Potterhead !

Quand Pottermore, le site de JK Rowling, a été créé, j’étais ravie de passer la cérémonie de la Répartition ! J’avais décidé de faire le test une fois honnêtement, puis de créer d’autres comptes et d’orienter mes réponses pour avoir un compte dans chaque maison.

Et là, le Choixpeau a décidé de m’envoyer à… Poufsouffle ! J’étais déçue, je ne voyais pas cette maison comme brillante, je ne m’identifiais à aucun des personnages y appartenant… Je n’utilisais donc que mon compte Gryffondor, en essayant d’oublier que ce n’était pas ma véritable maison. Et puis, au fil du temps, j’ai appris à mieux connaître Poufsouffle, grâce aux informations rajoutées par JK Rowling, et la communauté des Potterheads. Mais ce n’est qu’en allant aux studios Harry Potter à Londres que j’ai eu une révélation !

harry-potter-hippogriff.gif

Avant de démarrer le tour, nous avons fait un tour à la boutique et je suis tombée sur un sweat magnifique, disponible aux couleurs de chaque maison. Au départ, je me suis tournée vers le sweat Gryffondor, mais j’ai eu une hésitation : est-ce qu’il s’agit de ma vraie maison ? Devrais-je abandonner mon amour de Gryffondor, sous prétexte que je suis censée être une Poufsouffle ? Toutes ces pensées existentielles m’ont accompagnée durant l’attraction, et j’ai pris ma décision : bien sûr, j’admire les Gryffondor, mais je sais au fond de moi que le Choixpeau ne m’aurait pas envoyé là-bas. Et les Poufsouffle ont d’innombrables qualités !

14454110_10209386772217682_416872378_o.jpg
Moi et mon super sweat Poufsouffle

J’ai donc choisi le sweat Poufsouffle, et choisi d’accepter ma maison. En rentrant, j’ai
refait un nouveau test sur Pottermore, et le Choixpeau m’a envoyée une fois de plus à Poufsouffle ! Je suis fière et heureuse d’en faire partie, même s’il m’a fallu du temps pour m’en rendre compte.

 

5 raisons qui font que Poufsouffle est une super maison :

1. Ce qu’en dit le Choixpeau

« Si à Poufsouffle vous allez, comme eux vous serez juste et loyal ;

Ceux de Poufsouffle aiment travailler, et leur patience est proverbiale. »

Nous sommes travailleurs et gentils, et nous faisons tout pour défendre ceux que nous aimons ! On a un peu toutes les qualités des autres maisons en fait 🙂

2. De grands sorciers en ont fait partie

Cedric Diggory, bien sûr, mais aussi Tonks et… Norbert Dragonneau, le héros des Animaux Fantastiques ! On le voit avec l’écharpe de sa maison sur certaines images promotionnelles.

3. C’est la maison favorite de JK Rowling

Et elle a même ajouté que les Animaux Fantastiques seraient le moment de gloire des Poufsouffle.

hufflepuffcommonroom_pm_
Notre salle commune trop belle, un peu comme un trou de Hobbit

4. Durant la grande bataille de Poudlard, les Poufsouffle étaient les plus nombreux à rester, en dehors des Gryffondor.

5. C’est la maison qui a créé le moins grand nombre de mauvais sorciers

Parce qu’on est du bon côté de la force.

star-wars-han-solo-smiling.gif

Depuis que je suis arrivée à Londres, j’ai rencontré beaucoup d’autres Poufsouffle, et cela m’a confirmée dans mon choix de maison, je sais que c’est la bonne ! 

Et vous, quelle est votre maison ?

Si vous ne le savez pas, vous pouvez aller faire le test sur Pottermore.

 

hufflepuff-sorting hat

Continue Reading